Le week-end des anciens

KESAKO le WEDA ?

La licence professionnelle MOSEL organise son WEDA depuis 2010. Cet événement est réservé à toutes ces têtes savantes ayant réussi le test de la LP MOSEL (ou pas) et qui raffolent de revenir sur les terres franc-comtoises ! En effet, depuis 2008, la LP MOSEL accueille des centaines d’étudiants des quatre coins de la France. 10 promos sont venues étudier, rire, pleurer, profiter, grandir, apprendre, découvrir… à l’IUT de Belfort-Montbéliard, 4 Place Tharradin, 25200 Montbéliard, département GACO, deuxième étage, salle 28.

WEDA MOSEL

Bref, la licence MOSEL a 10 ans et ça se fête !

En effet, cette année, nous fêtons les 10 ans de la licence ! Un WEDA oui, mais un WEDA spécial donc !

10 promos vont se retrouver le temps d’un week-end dans un endroit emblématique et charismatique de l’agglomération de Montbéliard. L’année dernière, le WEDA s’est réalisé dans un cirque, avec ce dernier comme thème, cette année nous irons à l’Arche de Bethoncourt.

Avant de vous exposer le thème de ces 10 ans, attardons-nous sur le groupe d’étudiants chargé de réaliser et d’organiser le WEDA 2018.

Il faut savoir que le WEDA est un projet tuteuré proposé en début d’année par notre cher Stéphane Laurent (directeur de la licence). C’est un projet interne à l’IUT, avec de gros enjeux et une pression qui est bien présente !! Rien que le mot « WEDA » respire la pression ! (Encore plus lorsque c’est Stéphane Laurent qui le dit). Bref, nous (promo 10) comprenons très vite que ce week-end est un des temps forts de l’année qui arrive ! À partir de là, quatre valeureux mousquetaires se sont donc proposés afin d’organiser un week-end digne de ce nom, et digne de nos prédécesseurs !

L’équipe est donc composée de François-Xavier (DUT Info-Com), Margaux (BTS communication), Marie (BTS tourisme) et François (BTS communication). Tous ont choisi d’organiser le WEDA, de par l’importance de ce projet tuteuré. En passant par le lieu, le thème, les activités, les animations, la communication, la logistique… tout est à imaginer et à organiser. Chaque membre du groupe peut toucher un peu à tous ces aspects et c’est cette polyvalence, qui les a séduit.

#quedesnuméros10dansmateam

Afin d’essayer de faire découvrir le thème à tous les anciens et actuels étudiants, François, Margaux, François-Xavier et Marie se sont bien amusés à glisser des indices sur Facebook ! Ils nous en ont fait voir de toutes les couleurs… En passant par une vidéo d’un certain Li Ning allumant la flamme olympique de Pékin 2008, au premier discours de Monsieur Obama, à une vidéo de PPDA quittant TF1, à la bande annonce de « Bienvenue chez les Ch’tis », pour enfin arriver à la révélation du thème avec la fameuse chanson d’Alain Souchon : « J’ai 10 ans ! »  Qui ne l’a jamais entendu ou fredonné ? Si non, c’est l’heure du rattrapage : « J’ai 10 ans ! » 

L’étudiant-e MOSEL n’aime pas, ne pas trouver la solution ! Alors avant ce dénouement ayant suscité beaucoup de joie ou d’incompréhension pour certains, vous les anciens, vous nous avez fait beaucoup rire en imaginant le thème ! Oui, l’étudiant-e MOSEL est imaginatif ! Le WEDA aurait pu être un barbecue géant, des jeux-olympiques, une reconstitution de la guerre entre la Chine et les Etats-Unis, un hommage à Céline Dion ou au fromage… mais non. Du coup « ce sera une soirée pépito-madeleine et Pago Fraise ! » Merci Alban Blondeau (promo 6) pour ce résumé alléchant !

« J’ai 10 ans ! » est le thème du WEDA 2018. Stéphane Laurent leur a soufflé en partie cette idée de thème via les suggestions des anciens étudiants. En effet, afin de fêter le dixième anniversaire de la licence, l’équipe a réfléchi sur un thème qui serait fédérateur et nostalgique.

Qui dit WEDA dit déguisement !

Les anciens savent, l’étudiant-e MOSEL aime se déguiser. Tous les ans, c’est le branle-bas de combat pour trouver le déguisement parfait qui fera rire les copains ! Pour notre plus grand plaisir, l’étudiant-e MOSEL est créatif, nous avons donc droit à de belles surprises vestimentaires ou autre…

Alors faites-nous rêver, ressortez vos couches culottes et vos baskets lumières !! L’Arche de Bethoncourt n’aura jamais été aussi belle.

Un projet tuteuré complet

Outre la plaisanterie, l’organisation du WEDA nécessite une rigueur et une organisation millimétrée ! Pour le groupe de travail, ce projet leur apporte la polyvalence dont a besoin un futur organisateur d’événements. Mais aussi, la capacité à travailler en équipe, à trouver des solutions, à faire face aux aléas, car que serait l’événementiel sans ses aléas que nous aimons tant ? Tous les quatre prennent beaucoup de plaisir à organiser ce WEDA et ce projet restera pour eux une belle expérience et un temps fort de leur année en MOSEL.

Pour ce qui est de la pression et du stress, à ce jour, ils ne la ressentent pas vraiment ! Mais tous sont conscients que, vous les anciens, les attendez au tournant ! Mais vu que l’étudiant-e MOSEL est gentil-le, vous passerez sans aucun doute une très belle soirée. Pour François, Margaux, François-Xavier et Marie, vos sourires seront leur plus belle récompense !

Rendez-vous les 27 et 28 janvier 2018 !

Le WEDA 2018 se tiendra donc le dernier week-end de janvier ! Comme les années précédentes, le prix de ce week-end inoubliable est de 20 euros. Au programme, des activités le samedi après-midi suivies de la soirée à l’Arche de Bethoncourt puis, un petit brunch des familles le dimanche midi avant de vous quitter en pleurs. Oui, l’étudiant-e MOSEL pleure. Plein d’autres surprises vous attendent, un conseil : soyez en forme ! 

Nous espérons vous voir nombreux car, nous sommes tous impatients de vous rencontrer ! Et on le sait, Stéphane vous manque !

En attendant les vôtres, voici les photos de nos quatre petits mousquetaires :

LOUISE NICOD Promo MOSEL 2018

Louise Nicod 

Promotion Mosel 2017-18

MOSEL sur tous les fronts !

L’événementiel est un domaine ô combien attractif et très accessible. Il fait parti de la catégorie des métiers où la pratique prime, en partie, sur la théorie. C’est cette visée que poursuit la licence professionnelle MOSEL.

De septembre à début février, la LP MOSEL devient un acteur de la vie franc-comtoise. De la gestion d’un événement Facebook à celle d’une convention en passant par l’analyse d’enquête des plus grands acteurs locaux, la licence intervient dans près de 18 événements / actions / projets culturels ou sportifs, en l’espace de 20 semaines de cours.

« Soyez reposé(e)s, disponibles et prêt(e)s » – Stéphane Laurent, responsable de la LP MOSEL 

Cette pratique sur le terrain passe par plusieurs types d’implications. Tout d’abord, et pas des moindres, au travers des projets tuteurés ! Certains connaissent déjà, mais pour ceux pour qui cette pratique est étrangère, il s’agit d’une action portée par un groupe d’étudiants sous la tutelle d’un intervenant de la formation d’une part et d’une structure locale de l’autre. Une entreprise confie un projet à un groupe d’étudiants qui le mettent le place et qui le suivent le temps de l’année universitaire.

C’est l’opportunité pour l’entreprise d’avoir un courant d’air frais dans leur rang le temps d’une année ou deux. C’est surtout l’occasion pour les étudiants de mettre en pratique ce qu’ils voient en cours, tout en élargissant leur réseau avec les plus grands acteurs locaux.

Pour la licence pro MOSEL, les projets tut (comme on les appelle) sont la principale source de contribution à la vie franc-comtoise. Divisés en 7 groupes de 4, les étudiants se partagent 14 projets. On retrouve autant de projets culturels que sportifs, qui sont les deux grands domaines d’actions de l’événementiel, on retrouve dans la liste la 8ème manche de la coupe du monde de Cyclo-Cross par le CCINO, une soirée d’ouverture de la saison d’hiver chez Décathlon, la Montbéli’Hard, l’anniversaire d’un célèbre blog franc-comtois, des événements pro avec le club de l’Embar Rugby ou V2C, la biscuiterie Billotte, le WEDA (Week-End Des Anciens), le FSCMle Molocco et bien d’autres.

Les missions confiées par ces différentes structures sont aussi diverses et variées que le reste. De la mise en place d’un projet de A à Z en passant par la gestion d’un compte Facebook au relooking d’un chalet de Noël ou la gestion des bénévoles ; les étudiants sont présents sur tous les types d’actions possibles qu’ils sont susceptibles de rencontrer dans leur vie professionnelle. Leur implication est une vraie valeur ajoutée pour les structures qui acceptent de travailler avec eux.

LES COURS AUSSI, VECTEURS D’IMPLICATION

Outre ces projets qui s’entremêlent les uns aux autres, d’autres projets sont aussi portés par certaines matières. C’est notamment la cas pour le e-marketing, où outre le travail relatif à la matière, ou plus communément appelé devoirs à la maison, nous travaillons avec le Tournoi de la Tortue, porté par EVBS PM. Le travail consiste à refaire entièrement la manifestation en terme de visibilité et de communication, j’entends par là : refonte de charte graphique, nouveau site internet, communication digitale, vidéos, rédactions, etc.

Colossal, mais complet, ce projet est porté en même temps par toute la promo; divisée à nouveau en 7 groupes, mais différent des projets tut, les étudiants sont en compétition interne pour savoir quel dossier sera le meilleur et rencontrera le bonheur du président du club de volley. Axé principalement communication, c’est un des projet les plus complet auquel ils ont l’occasion de participer, même si la majeure partie du travail des étudiants restera dans l’ombre, ce qui est aussi un joli résumé du travail auquel ils se préparent.

Dans le même type, la promo10 est parrainée par le No Logo Festival, qui lui a confié l’élaboration, la diffusion et l’analyse de leur enquête de satisfaction.

Outil indispensable à la pérennité d’une manifestation, il est vital de pratiquer sur le terrain, non seulement via la majorité des événements portés par les projets tut, mais aussi à plus grande échelle. Hormis les valeurs qui définissent le No Logo qui sont une source d’inspiration pour les futurs acteurs de l’événementiel, l’implication du public du festival fait de ce projet une mine d’or pour les étudiants.

« Ca ne s’arrête jamais ! » – Louise Nicod, #Promo10

En dehors des cours et des obligations professionnelles qui y sont liées, les MOSEL, comme appelés sur le campus, sont aussi impliqués dans la vie étudiante de PMA (Pays Montbéliard Agglomération). Au travers du BDE (Bureau des Étudiants) regroupant la licence pro MOSEL et la licence pro ADIO, accompagné de la MEMO, représentant la maison des Étudiants, ils s’aident et montent ensemble certains projets.

La manifestation la plus importante est l’intégration des étudiants en début d’année, baptisé la Nocturne Étudiante. Projet regroupant 3 lieux culturels et la SMAC d’Audincourt (scène de musique actuelle Le Moloco) de PMA, ce projet prend forme avant l’arrivée des étudiants MOSEL, mais leur implication débute dès leur rentrée.

En charge de diffuser les affiches, flyers et autres supports, les étudiants ont aussi pris la responsabilité de la communication digitale, des enquêtes de satisfaction et de la gestion des bénévoles. Travail conséquent lorsqu’on arrive dans une formation, c’est par ce biais que les étudiants se mettent dans le bain.

Au-delà de ces projets conséquents, le BDE permet aussi de mettre en place des événements de plus petite envergure qui, sans pour autant, booster la vie locale, permet de la maintenir active.

LA PLUS-VALUE MOSEL

Les MOSEL sont présents et le font savoir via un fragment des projets vus précédemment, mais c’est en 2018 que la licence professionnelle deviendra une valeur ajoutée au territoire franc-comtois.

Vous en avez peut-être entendu parlé ou bien lu quelque part, mais en février 2018 se tient la Necronomi’Con, première convention geek et culture nippone de Franche-Comté. Cette manifestation à la particularité d’avoir commencé à naître avec la #Promo9 et verra le jour avec la #Promo10 avant de continuer sa route avec les promos suivantes.

Un groupe d’étudiants de la #Promo9 ont initié ce projet en création d’entreprise qui est au programme de la formation. Le but de cette matière est de présenter un dossier permettant de mettre en place le projet sur le terrain, avec une prévisionnel à court et moyen terme. Après avoir visiblement eu un dossier qui tenait la route, les étudiants l’ont mis en place avec l’aide d’autres étudiants de leur promotion, de certains intervenants et du responsable de la formation, Stéphane Laurent.

Manifestation 100% MOSEL, elle est la preuve que la licence apporte une fraîcheur et une nouveauté au territoire que certains qualifiaient de manquante. C’est aussi le moyen de montrer aux autres acteurs locaux de quoi les MOSEL sont capables en devenant un acteur à part entière, de la vie franc-comtoise.

LEO FERREIRA Promotion Mosel 2017-18Léo Ferreira

Promotion Mosel 2017-18