Quelles flèches ont les MOSEL à leurs arcs quand ils intègrent la formation ?

Les candidats qui postulent en Mosel se posent beaucoup de questions au sujet des diplômes ou compétences nécessaires à avoir pour intégrer l’aventure. Stéphane Laurent, recruteur et responsable de la licence professionnelle explique sur quels aspects il se base afin de sélectionner les étudiants. Il n’y a pas de diplôme précis à avoir, ce qui prime reste votre motivation et personnalité.

Provenance géographique des étudiants 2017-2018

Parmi tous les diplômés en deuxième année sur l’ensemble de la France, qui sont cette année les élus en Mosel ?

Parmi les 609 700 étudiants en France, nous pourrions croire que le responsable de licence professionnelle Mosel, Stéphane Laurent, détermine un profil type de l’étudiant et des formations spécifiques qu’il souhaite retrouver dans sa formation. Mais ce n’est pas vrai ! Bien qu’il ne dispose que d’une trentaine de places, il s’intéresse à de multiples autres critères dont la promotion 10 en est le reflet. La preuve ci-dessous.

Pourquoi pas toi ?

Tu es étudiant-e en bac + 2 et souhaites intégrer une licence professionnelle dans l’évènementiel et plus particulièrement rejoindre l’aventure Mosel ? Cet article est fait pour toi !

Tu penses que pour être retenu dans la future promotion il faut nécessairement avoir une formation type en communication, en marketing ou encore dans le digital ? Tu te trompes. D’ailleurs, la licence ne recrute pas que des étudiants à l’entrée de Mosel. Elle accepte aussi des jeunes en service civique, comme c’est le cas de 10 % de ses étudiants, ou d’autres qui étaient déjà sur le marché du travail comme pour 3,5% de la promotion actuelle. Grâce à ces choix ils se sont forgés une expérience et ont développé des projets dans le monde professionnel.

Mais pas de panique, si tu as une formation en communication, dans le multimédia ou le sport tu peux aussi être admis. Notre recruteur recherche des personnes déterminées, qui savent ce qu’elles veulent et qui en ont sous le pied. Pas de doute, il est lui aussi très décidé. L’alchimie ne peut alors que prendre ! Avant tout il faut savoir que l’épopée Mosel est rythmée, structurée et intense, mais elle est aussi formatrice, humaine et reste avant tout une belle aventure.

Les compétences et qualités indispensables pour intégrer notre licence

Pour intégrer la licence professionnelle MOSEL il n’y a pas de diplôme type à posséder. La formation est ouverte à tous dès l’obtention d’un BAC + 2. Ce sont surtout vos qualités, vos motivations et vos projets qui sont à défendre.

Bien que la majorité des étudiants proviennent de formations en communication, en gestion des unités commerciales ou en techniques de vente il n’y a pas de pré-requis pour postuler. La LP MOSEL s’ouvre à tous, y compris à ceux qui proviennent de formation continue comme c’est le cas de deux des étudiants de la promo 10, mais aussi aux demandeurs d’emplois ou encore aux professionnels.

N’oubliez pas d’amener un portfolio de vos expériences passées et de les mettre en avant lors de votre entretien. Ce que vous avez été capable de faire et découvrir, sera ce que vous saurez appliquer et perfectionner à l’avenir.

Stéphane Laurent
Interview de Stéphane Laurent, responsable de la licence pro Mosel ©LP Mosel 10

« Ce qui prime avant tout pour moi c’est le projet des étudiants. Leur formation passée m’importe peu même si elle leur donne des compétences, des acquis et un profil type. Ce que je cherche c’est une personne enthousiaste, qui maîtrise ce dont elle parle et qui a une expérience de terrain. Je veux voir des passionnés, qui connaissent les choix qui découlent du monde de l’évènementiel et qui sont prêts à s’investir à fond pour proposer la meilleure solution au public, à leur annonceur selon les contraintes clés.

 Après pour la sélection sur dossier, je suis très sensible au CV et à la lettre de motivation, pas dans la forme, mais le fond, ce que l’étudiant valorise, ce qu’il défend et la personnalité qu’il dégage. »

Pour en savoir plus sur le recrutement, cliquez ici

Plus concrètement, qui sont les personnalités de la promo 10 ?

Cette année dans la promo 10 il y a beaucoup de ressemblances entre les étudiants de part leurs diplômes précédents, leur investissement et détermination, mais il y a aussi pas mal de disparités. Qu’elles soient dans leur projection professionnelle, dans leurs méthodes de travail, leur gestion du stress, leur conception de l’évènementiel mais aussi par la manière d’exprimer ce qu’ils sont.

C’est ce qui fait leurs forces et celles de la licence.  Chacun possède des compétences, des expériences passées variées qu’il sait mettre en commun et partager pour une efficacité lors des projets tutorés mais aussi au quotidien dans chacun des cours.

Infographie diplômes étudiants promo 10
Infographie des diplômes obtenus par les étudiants à leurs candidatures Mosel – promotion 10

 

Maintenant c’est Marion qui prend la parole, 22 ans, actuellement dans la promotion 10 et qui vit pleinement son année. La licence professionnelle Mosel s’est montrée comme une évidence pour elle qui a un des parcours un peu atypique de notre promotion 10.

Après un bac ES, elle s’est lancée dans un DUT Gestion des Entreprises et Administrations, pour ensuite faire un break et reprendre un DUT Communication des organisations en une année spéciale avant de rejoindre l’aventure Mosel. Vous pouvez vous demander pourquoi ces choix, pourquoi ne pas avoir postulé en Mosel dès son break ? Vous aimeriez savoir ce qu’il lui manquait, ou plutôt les cordes qu’elle voulait rajouter à son arc ? Marion vous le raconte avec spontanéité et réalité, tel qu’elle vit son aventure Mosel chaque jour. C’est en dessous que cela se passe !

Des étudiants venus de toute la France

Ils ont accepté de tout quitter pour Montbéliard, ou plutôt pour la LP Mosel !

Parmi différentes licences professionnelles en évènementiel ils ont opté pour la LP MOSEL à Montbéliard, 16 ème au classement des meilleures licences communication & média. En effet, nos étudiants proviennent de toute la France et le Nord-Est Franc-comtois ne les a pas arrêté.

Pour cette formation de qualité, assurée en majorité par des intervenants professionnels, des actions de bénévolat très régulières, ils ont su passer outre le climat et le fort accent Franc-comtois.

Notre licence est véritablement à l’image de nos étudiants, des expressions étonnantes, des accents prononcés, des attachements locaux, des jeunes sensibles aux relations humaines. Et, avant tout cela ils ont surtout une réelle envie de s’investir et de réussir dans un secteur exigeant mais très séduisant. Même avec tout ça, ils sont fier-es car oui la promo est avant tout une promo de filles (21 filles pour 7 garçons), fier-es de faire partie de la promo 10 et ne regrettent pas leurs choix !

Alors peut importe, si tu as une licence en biologie, en psychologie ou dans le social, ce qui compte c’est ta motivation, ton expérience, ta projection professionnelle et ta capacité d’adaptation… à Montbéliard, l’hiver est rude.

Provenance géographique des étudiants 2017-2018

 

Alors qu’attends-tu pour déposer ton dossier de candidature et venir nous rencontrer en entretien ?

Pour créer ton dossier de candidature, c’est par ici !

 


Alice lien linkedin
Alice Lachaudru

 

Linkedin Alice Lachaudru

Promotion Mosel 2017-18

Promo 1 : Caroline témoigne !

En 2008, vous aviez 10 ans, 11 voire 12 ? Eh bien, Caroline, elle, en avait 20 et intégrait déjà la licence MOSEL fraîchement créée à l’IUT de Belfort-Montbéliard. Elle a quitté Besançon pour faire partie de la « first one » et en a retiré une très bonne expérience et un métier en poche. Elle raconte son parcours.

Caroline Gehant
Caroline Géhant : étudiante MOSEL promo 1 – Droits réservés

La licence professionnelle Marketing et communication des Organisations du Sport, de l’Evenementiel et des Loisirs (MOSEL) a effectivement connu sa première année de lancement en septembre 2008. Elle est née d’un constat simple : très peu de licences spécialisées dans l’événementiel existaient en France. Le département GACO de l’Institut Universitaire Technologique (IUT) de Belfort-Montbéliard s’est alors chargé de faire naître une formation événementielle professionnalisante digne de ce nom. Cette dernière a accueilli ses tous premiers étudiants… parmi eux Caroline Géhant.

 

Mais qui est Caroline ?

Cette jeune femme est originaire de Franche-Comté. Très attachée à sa région, elle ne la quittera pour rien au monde, ou si justement si elle la quitte, c’est pour encore mieux découvrir le Monde. Elle vit donc aujourd’hui à Besançon où elle y travaille. Elle s’occupe de la Communication au Parc des Expositions et des Congrès de Besançon, que l’on nomme MICROPOLIS.

Micropolis salle
Une des salles de Micropolis, Besançon – Droits réservés

 

Zoom sur Micropolis

Situé à l’Ouest de Besançon, Micropolis (société d’économie mixte) est composé de huit halls d’expositions, tout PMR, répartis sur une zone divisée en espace Nord et espace Sud. L’espace Nord accueille essentiellement les activités festives et les grandes expositions. L’espace Sud est composé d’un bâtiment : le palais des congrès.

Quelques évènements organisés par Micropolis :

  • Salon du cheval
  • Salon des mariés
  • Salon des antiquaires
  • Foire comtoise
  • Rétropolis

Caroline est Responsable Communication et Relations presse depuis bientôt 9 ans. Eh, oui, le temps « étudiant » est déjà bien loin, comme elle le dit, le cap des 30 ans lui fait même bientôt de l’œil ! Avec une petite pointe de nostalgie, elle nous a parlé de la licence pro MOSEL, mais aussi de l’après-MOSEL pour vous donner une idée de ce que l’on peut faire après la licence et surtout ce qu’elle apporte.

 

Si on dévoilait son parcours maintenant ?

Un parcours d’une simplicité et d’une efficacité telle, que l’on a envie de croire en l’insertion professionnelle après la licence. On vous l’accorde, l’insertion n’est pas immédiate pour tous les étudiants MOSEL, mais c’est une réalité, la preuve avec le parcours de Caroline.

Pendant la formation, Caroline avait deux envies de stage : intégrer le FC Sochaux-Montbéliard (FCSM) – club de football en ligue 1 de Montbéliard – ou revenir à ses racines et découvrir les coulisses de Micropolis. Son choix s’est finalement porté sur Micropolis pour sa diversité, son activité culturelle et événementielle. Ce stage a été pour elle une riche opportunité puisqu’elle fait, à ce jour, partie intégrante de l’équipe de l’établissement.

 

Examinons son métier plus en détail

Depuis février 2009, elle est Responsable Communication et Relations presse de Micropolis. Voici un point sur les missions qu’elle opère au quotidien :

▪ Actions en termes de médias, de relations presse (veille, organisation de conférences de presse,etc.)

▪ Gestion de projet (lien avec les agences de communication, coordination, suivi, etc.)

▪ Techniques de communication et de reportage (prises de vue, collecte d’informations,etc.)

▪ Normes rédactionnelles (orthographe, syntaxe, etc.)

▪ Stratégie globale de communication

▪ Gestion budgétaire (réalisation d’un plan média, négociations fournisseurs, etc.)

▪ Médias sociaux (animation de réseaux sociaux, gestion de communautés, ciblage, infographies,etc.)

▪ Management (diriger les missions, encadrer les équipes, etc.)

En bref, avec un petit volet lié à la communication globale des activités de Micropolis, vous l’avez compris, elle gère surtout le faire-savoir des productions propres en événementiel.

Comment bien les annoncer, définir les stratégies de communication, faire réaliser les identités visuelles et outils de communication dédiés, monter des plan médias, créer des textes et messages attractifs, gérer les sites web et réseaux sociaux, entretenir et développer les relations presse, prévoir des partenariats médias, accueillir des VIP, … Un métier riche et varié qu’elle exécute toujours avec autant de passions. Puisqu’avant tout, c’est ça l’événementiel, la passion du métier.

Caroline met quotidiennement en pratique une bonne poignée de compétences qu’elle a su acquérir lors de son année en MOSEL. En lui demandant les compétences qui lui sont importantes pour elle aujourd’hui, elle répond tout simplement : la rigueur et l’esprit d’équipe.  Ce sont, en effet, des points forts que l’on développe en formation et au sein d’une promotion et ce sont des valeurs qui aujourd’hui encore lui sont très chères.

MOSEL : une formation diversifiée

En 2008, Caroline prenait connaissance de cette licence grâce à des dépliants diffusés au département Info-Com de l’IUT de Besançon. Oui, aujourd’hui, on vous l’accorde, avec l’arrivée du digital, les moyens pour faire connaître la licence, ont un peu changé.

Cependant, ce qui n’a pas changé, c’est ce que propose la licence professionnelle MOSEL ! Depuis sa création, elle offre aux étudiants l’opportunité d’appréhender la gestion d’un événement à travers la communication et le marketing, lié au sport et la culture. Pour Caroline, le fait qu’à l’époque déjà elle ait été ouverte à l’événementiel, à la culture et au sport lui a permis d’être aujourd’hui dans un poste qui couvre presque l’intégralité de ces domaines.

La création de la LP MOSEL en 2008

La licence pro MOSEL est, selon Caroline, une formation très diversifiée et pour autant très efficace. Son panel de cours et surtout la richesse de ses intervenants permettent de balayer l’ensemble des secteurs de la communication et du marketing. Il est évident que l’expérience des pros et les connaissances des professeurs sont un atout indéniable pour les étudiants.

 

Les + et les – de MOSEL pour Caroline

Les points négatifs de cette licence… Caroline a dû mal à en trouver. Pour elle, cette licence lui a apporté beaucoup. MOSEL a été pour elle l’année des découvertes ! De Montbéliard pour commencer – pas simple au début, mais comme elle dit, on apprend vite à découvrir cette belle ville. Puis du travail en groupe, de l’autonomie, et de l’esprit collectif, bien plus développés que dans ses formations précédentes. Pour Caroline, on sort forcément grandi de la licence et avec l’envie d’en apprendre encore plus. Puis le terrain : un incontournable pour elle.

Le contact et le relationnel sont donc liés à tout ça : l’aisance. Une année MOSEL qui restera une très belle expérience et qui aura été à la hauteur de ses espérances.

3 adjectifs qualifiant la licence MOSEL selon Caroline : Polyvalente / Fun / Formatrice

Allez, s’il fallait trouver un « moins », elle nous a confié qu’elle aurait été curieuse de faire partie des promos suivantes, pour voir s’il y a eu des différences avec « the first one ». Non non Caroline, les promos MOSEL sont toutes aussi géniales les unes que les autres.

 

STOP : passons au moment souvenir MOSEL 2008

La promotion 1 lors d’un match du FCSM

– Un projet : le tout premier, la course du Lion

– Une rencontre professionnelle, plutôt 2 : François Loréfice (Directeur marketing du FCSM en 2008), et Pascal Daudey (Daudey organisation) qu’elle côtoie aujourd’hui à Micropolis !

– Une matière universitaire : les cours de graphisme

– Un moment phare, 2 aussi : le match de rugby au stade Bonal et la mâchoire de Chabal qui claque ! Et la soirée de remise des diplômes.

 

Le dernier conseil de Caroline pour un(e) futur(e) MOSEL

Vivez à fond la licence !

 


MARION PAYNEL Promotion Mosel 2017-18Marion Paynel

Promotion Mosel 2017-18