Promo #9 : Guillaume KLINGUER nous raconte !

Témoignage d’un ancien étudiant de la Promo #9. Après deux années passées au sein du DUT Information Communication de Besançon, Guillaume KLINGUER a décidé d’entrer en Licence Professionnelle MOSEL. Découvrons le parcours de ce passionné de sport et d’événementiel. 

Guillaume KLINGUER (© Guillaume KLINGUER)

 

Parcours pré-MOSEL

Originaire de Lure en Haute-Saône, Guillaume KLINGUER obtient son BAC ES (mention bien s’il vous plaît !) en 2014, au lycée Colomb de Lure. Cette année restera gravée dans sa mémoire, car en plus de l’obtention de son bac, il s’agit également de la 20ème édition de la Coupe du Monde de Football. Comme on peut le deviner, Guillaume est un féru de Foot, et de sport en général.

Cette passion pour le sport lui donne même envie de devenir journaliste sportif plus tard. Pour cela, il décide d’effectuer des études d’Information Communication, et après avoir visité plusieurs établissements, son choix s’arrête sur l’IUT Infocom de Besançon. En effet, c’est avec cet établissement qu’il a le plus accroché, grâce à l’accueil des élèves lors des portes ouvertes, mais également grâce aux nombreux projets proposés par l’IUT.

Au fur et à mesure de son DUT et de ses différentes expériences, il se rend compte que la communication pure lui plaît réellement, et ses envies de devenir journaliste s’amenuisent. Cependant, son penchant pour la rédaction a été un réel atout pour lui lors de son DUT, et il a été heureux de pouvoir conserver cet aspect rédactionnel tout au long de ses études supérieures.

La Licence Pro MOSEL

La LP MOSEL ? Guillaume y pense avant même de commencer son DUT. Une formation qui allie communication et sport, il ne peut pas passer à côté. Sûr de son choix et de ses capacités pour être accepté dans cette licence, il ne postule d’ailleurs que pour celle-ci. Le programme, les cours, ainsi que les intervenants, tout l’attire dans cette formation. Le côté professionnalisant, avec des projets tuteurés concrets, un contact régulier avec des professionnels et le stage de quatre mois le confortent dans sa décision. Il prend néanmoins un risque en ne se présentant qu’à cette seule Licence Professionnelle. Il prend donc son temps afin d’établir un dossier béton, et se prépare longuement pour l’entretien oral.

Pourtant, malgré son bon dossier et sa préparation, l’entretien ne se déroule pas comme prévu. En effet, le rôle des intervenants de MOSEL et surtout du directeur de la formation, Stéphane LAURENT, est de bousculer les étudiants lors de l’entretien, afin de voir s’ils sauront résister à la pression et convaincre leur auditoire. Fort heureusement, une semaine plus tard, M. LAURENT appelle Guillaume afin de lui annoncer son admission à la formation. Apparemment, Guillaume a eu du cran et il a réussi à défendre son projet !

Les premiers temps

Arrivé à la rentrée, Guillaume réalise tout de suite que le rythme va être intensif, et que la formation a pour but de faire d’eux de véritables professionnels de l’événementiel, en moins de six mois. Ce temps limité oblige à une allure soutenue, et il va falloir gérer les travaux personnels, de groupe, les projets tuteurés et également la recherche de stage, tout cela en même temps.

L’intégration dans la classe est plutôt facile pour Guillaume, qui connait déjà très bien l’un de ses camarades, Michael Cornée, ancien de l’IUT Infocom de Besançon également. De plus, les travaux de groupe qui démarrent dés les premiers jours aident à briser la glace et à faire connaissance.

Photo de classe Licence Professionnelle MOSEL Bâle

Photo de classe de la promo #9, prise lors de la journée d’intégration à Bâle. (© Stéphane LAURENT)

L’ambiance MOSEL

Selon lui, l’année est bordée de moments forts, il est donc compliqué pour lui d’en choisir un seul. Cependant, le Week-End Des Anciens (projet porté chaque année par un groupe d’étudiants, où anciens et actuels élèves se retrouvent durant un week-end) est l’élément qui lui a fait prendre conscience de l’étendue du réseau que peut apporter la licence professionnelle MOSEL. Ce week-end permet également de réaliser la qualité de la formation, lorsque l’on voit la réussite des anciens étudiants.

Photo Week-End des Anciens 2017

Photo prise lors du Week-End des Anciens 2017, sur le thème du cirque. (© Droits réservés)

Les intervenants professionnels apportent une réelle plus-value selon Guillaume. Ils amènent leurs regards de spécialistes, et ont une pédagogie différente de celle des professeurs. Ils font travailler les étudiants sur des cas concrets auxquels ils ont été confrontés. Sans oublier le fait qu’ils permettent de commencer à se créer un réseau. Cette complémentarité enseignants/professionnels permet d’acquérir une grande ouverture d’esprit sur le monde de l’événementiel.

Enfin, l’entraide qui règne au sein de cette formation et qui pousse chacun à être bénévole lors des événements des autres groupes a cet avantage de fournir une grande expérience à chacun, en permettant d’assister aux coulisses de beaucoup d’événements, et d’être acteur de ces différentes manifestations.

Les projets tuteurés

La Licence Professionnelle MOSEL a deux grands axes qui sont la culture et le sport. Étant donné le goût prononcé de Guillaume pour le sport, il a choisi deux projets tuteurés qui portaient sur des thématiques sportives. Il s’agit du Championnat de France de Judo organisé par la Ligue de Bourgogne Franche-Comté pour la Fédération Française de Judo, et de l’organisation d’un match de Gala de Handball pour l’ASCAP.

Durant le projet du Championnat de France de Judo, Guillaume est chargé de la gestion des bénévoles et des relations presse, afin de toujours garder un pied dans le domaine du journalisme, qui lui plaît particulièrement. Lui et son équipe ont dû s’adapter et apprendre à gérer quelques contraintes. En effet, le fait qu’il s’agisse d’un événement National forçait la Fédération à ne pas laisser beaucoup de liberté aux étudiants surtout en ce qui concerne les réseaux sociaux.

Toute la Team au complet (Guillaume KLINGUER, Mickael CORNEE, Julie DELORT et Thomas MAMELA) lors du Championnat de France de Judo ! (© Droits réservés)

 

Concernant le Gala de Handball de l’ASCAP, la liberté est beaucoup plus présente car les enjeux et le public touché ne sont pas les mêmes. Son équipe et lui choisissent comme thème la journée internationale du handicap. Une tombola est organisée lors de l’événement, et les fonds récoltés sont  reversés à l’association Kiwanis, qui œuvre pour des enfants malades, handicapés ou défavorisés. Ici encore, Guillaume s’occupe des relations presse et il a également pour mission de trouver les lots de la tombola. Le jour de l’événement, il gère le son. Et oui, il faut être polyvalent dans l’événementiel !

Déjà la fin…

Afin de mettre en application leurs cinq mois de cours intensifs, les étudiants de MOSEL doivent effectuer un stage de quatre mois, une fois les cours terminés au mois de Février. Guillaume, lui, choisi d’effectuer son stage au sein du Triathlon du Val de Gray. Quand on vous dis qu’il est fana de sport !

Guillaume lors du Triathlon du Val de Gray. (© Mohamed Kessab)

Durant son stage, il s’occupe surtout de la stratégie de communication, du marketing, des relations presse (encore et toujours !), ainsi que des partenaires. Il s’entend très bien avec ses collègues ainsi qu’avec les bénévoles, et il ne retire que du positif de ce stage. Cette expérience lui a permis de progresser au niveau de la logistique et de développer encore un peu plus son réseau.

Dans le futur, Guillaume souhaite travailler en tant que chargé de communication dans une organisation sportive (club, ligue, fédération…) ou encore dans l’équipe de communication d’un événement sportif. Pour l’heure, il a surtout hâte retrouver toute la promo #9 lors du Week-End des Anciens qui se déroulera les 27 et 28 janvier 2018 !

 


Lucile Géant Promo Mosel 2017-18Lucile GEANT

Promotion MOSEL 2017-18